top of page

Make It Out Alive de One Ok Rock : analyse musicale

Le 24 août dernier, One Ok Rock nous dévoilent leur nouveau single, Make It Out Alive, titre chanté intégralement en anglais et composé pour le nouveau jeu mobile de Niantic et CAPCOM : Monster Hunter Now. Le jeu, « soigneusement conçu pour transposer les combats de monstres passionnants et emblématiques de la série [du même nom] sur appareils mobiles », comme on peut le lire sur le site officiel, est sorti quant à lui le 14 septembre dernier.


Make It Out Alive

Ce n’est pas la première fois que le groupe collabore avec des créateurs de jeux vidéos, puisque nos quatre Tokyoïtes actifs depuis 2005 avaient sorti No Scared pour le jeu PSP Black Rock Shooter : The Game, en 2011.


Make It Out Alive : un retour au rock ?


Make It Out Alive rejoint le courant du rock électro, et arbore un caractère un peu plus lourd que d’autres de leurs chansons, dû à un accordage en C#, au lieu du E standard, ce qui est très utilisé dans le métal (1). Malgré cela, le titre garde un côté frais et est très entraînant et énergisant. La quête des monstres est soulignée de par l’énergie et la métrique ternaire (2), pouvant rappeler des battements de cœur et l’excitation de la mission, malgré un tempo de « seulement » 137 battements par minute. Quant à la gravité des monstres, elle est soulignée par le mode mineur (3) et la lourdeur de l’accordage.


Le morceau a une très courte introduction, et s’ouvre pratiquement sur le premier couplet, au débit vocal assez prononcé. S’ensuit un pré-refrain d’une phrase. Le refrain nous offre des lignes de violons comme très souvent dans le J-Rock. Déjà présentes sur le couplet, elles s’envolent sur le refrain, et donnent un caractère héroïque au moment crucial de la chanson. Le tout se répète une fois encore, puis arrive un pont, statique d’un point de vue harmonique, puisqu’on reste sur un C#m, tonalité principale. Une ligne chromatique descendante (4) rappelle une fois de plus la course. Il est temps de clôturer par deux boucles de refrain, dont la première est chantée intégralement et débute sur un mix filtré. Une explosion de 3’36 que vous pouvez écouter ici :



Sources :


 

Note de bas de page

1 - Les guitares sont accordées selon le modèle mi la ré sol si mi, mais il arrive que ces notes soient revues à la baisse, pour alourdir les chansons. C# = do#, et E = mi.

2 - La métrique est le découpage rythmique. Le ternaire prodigue un côté sautillant.

3 - Deux grands modes composent la musique, le majeur et le mineur. Ce dernier sonne plus fermé et plus grave dans le sens émotionnel du terme.

4 - Descente par demi-tons, plus petite unité de son d’un clavier de piano ou encore d’un manche de guitare.


Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page